RENAISSANCE DU CONGO

RENAISSANCE DU CONGO

LA CONCERTATION UNITILE D EWO entre OPPOSITION - MAJORITE

AU SUJET DE LA CONCERTATION D EWO ENTRE LA MAJORITÉ ET

UNE PARTIE DE L OPPOSITION

 

 

 

Publié le 21.12.2011

 

 

Récemment c'est tenu à EWO la concertation politique  OPPOSITION - MAJORITÉ pour parfaire les conditions d'élections législatives transparentes.

 

Il ressort de cette concertation que son initiateur le FPCO (Front des partis congolais d'opposition) a été absent ou presque, car certaines formations politiques partîtes au front se sont pour leur part belle et bien rendu a la concertation; laquelle pour des raisons tout a fait curieuses ne s'est pas déroulée comme le souhaitait le collège des présidents du FPCO a Brazzaville mais a EWO.

 

Il est nécessaire de débarrasser du décore planté, les ronces et épines qui de manière tout à fait dommageable dissipent les esprits.

 

Ni la majorité Ni l'opposition et encore moins la population n'ont semble t'il pas tirés des leçons de l'histoire politique de ces 50 dernières années.

 

L'appât du gain - la concussion - le clientélisme - le fanatisme - l'ego démesuré sont les principaux maux qui asphyxient notre nation.

 

Ces mots sont la résultante d'une démocratie léguée non maitrisée qui 50ans après continue d'être le socle du fonctionnement de notre société.

 

Il y'a inéluctablement le constat d'une recrudescence, d'une contestation farouche a  bouder ad vitam aeternam le seul vrai modèle constitutionnel dont a besoin notre culture (vous noterez bien que je ne fais ici pas mention a notre pays mais bien a notre culture).

 

La culture tient une place fervente si notable que c'est elle qui doit être au centre de notre société.

 

Si l'opposition a eu raison d'exiger une concertation son tort a été de l'exiger pour des raisons médiatiques tenant à leur aspiration personnelle d'abord et nationales ensuite.

Un exemple parlant teint d'une empreinte extrêmement forte exprime cette différence entre un REEL LEADER (Nelson Mandela) et les pseudos leader de notre pays.

 

Nelson Mandela a défendu une cause qui était plus grande que lui, une cause qui surclassait ses intérêts personnels. Il a été l'un des premiers avocats noirs d'Afrique du Sud, son aura sa vocation à recherche de l'équité a été telle que les dirigeants blancs de l'époque étaient prêt à l'accepter au sein des leurs comme un égal.

 

Quelle opportunité! aurait t'il pu se dire, et au lieu de baisser la tête et de céder a la tentation des dirigeants blancs, MENDALE décida plutôt d'être au cote de son peuple. ALORS QUESTION

 

Croyez-vous que notre opposition soit du coté du peuple congolais??

 

La VOCATION (vous noterez que je ne parle pas d'ambition) de Mandela était à telle enseigne encrée en lui qu'il ne s'imaginait pas quitter la terre sans avoir obtenu l'abolition de l'apartheid, Autrement l'égalité dans tous les domaines de la vie entre les blancs et les noirs. Autrement dit faire passer l'intérêt du peuple avant le sien.

 

Le FPCO cherche-t-il le bien du peuple tout entier ou recherche t'il un positionnement politique toute en essayant d'exister médiatiquement. Laissez-moi vous DIRE CECI : UN VRAI LEADER N A PAS BESOIN D'ATTIRER LA LUMIERE CAR IL EST LA LUMIERE.

 

UN VRAI LEADER N A PAS BESOIN D APPARTENIR A UN COLLEGE DE PRESIDENT. 

 

La vocation est quelque chose que vous ne décidez pas d'avoir elle s'impose a vous car elle a toujours été la et a grandi en vous.

 

Si notre opposition a fortiori crédible comme elle prétend le dire  pensait au peuple, elle exigerait sans faillir le préalable d'une toute nouvelle constitution propre et au de-là spécifiquement adaptée a notre culture. Il n'est pas possible de construire son pays sur fondation faite de sable, c'est ce qu'est la constitution actuelle : du sable.

 

Le FPCO cherche jeter les jalons d'une élection libre et transparente sur du SABLE. Cette constitution est inappropriée - prématurée et elle est la raison principale qui a rendu propice - et mature l'enracinement de la concussion - de l'impunité généralisée dans toutes les institutions - le clientélisme - la caporalisation de l'appareil judiciaire faisant de nos magistrats des faire-valoir du pouvoir exécutif - réduisant les députés et sénateur au rand de marionnettes - vassalisant toutes les institutions a valeur de conseil : conseil supérieure de l'audio-visuel, conseil économique et social - conseil constitutionnel.

 

Les actes posés par l'opposition notamment le FPCO depuis le retour aux affaires de Monsieur SASSOU s'assimilent a une véritable farce - un balais de contestations  a distance - de prises de positions timides, et la conséquence directe de cette opposition apeurée, est que la majorité ne la craint pas, ne perçoit en elle aucune force vive. L'inconstance du FPCO est son principal problème; elle a d'ailleurs une fois de plus fait parlé d'elle puisque certains partis membre du FPCO se sont quand même rendu a EWO pour disent ils jauger le sérieux de la démarche de la majorité.

 

Les leaders de ces formations ou plutôt les loups affamés de la meute FPCO se sont dit satisfaits des accords conclus avec la majorité.

 

Ce qui m'amène à la réflexion simple qui consiste à dire que l'histoire tend une fois de plus la main au collège des présidents du FPCO. Quelles sanctions comptent prendre ce collège pour se démarquer des loups affamés de la meute  qui leur ont tourné le dos en ralliant à la Majorité prétextant de prétendus accords qui rendront transparents les prochaines élections législatives. 

 

Donneriez-vous du travail ou feriez-vous confiance à quelqu'un qui vous a déjà moult fois trompé. Ce choix incompréhensible qu'eux même auraient du mal à expliquer si ce n'est l'appât du gain a été posé et pesé par Madame Gniali et d'autres.

 

L'opposition Congolaise toute entière cherche a se faire une place au soleil; ce soleil un jour relèvera leur prise de position pernicieuse a tendance masochiste; car OUI le Nelson Mandala CONGOLAIS n'est pas de cette génération de chacals prêt a bondir sur le moindre nonoce; cette race de résignés la cinquantaine révolue qui manipulent et instrumentalisent la conscience de pauvres gens tellement déjà désabusés par le chômage - la maladie - la famine - le désespoir bref la précarité dans sa splendeur la plus étincelante.

 

Accepter l'alternance avec une telle opposition c'est comme de perpétuer l'ancien régime, voir de consteller comme un modèle référentiel l'idéologie SASSOUISTE. De vous à moi je préfère encore appartenir à la majorité actuelle qu'a l'alternance de demain.

 

Qu'on ne nous dise pas que les choses ne sont pas si simples, car en réalité les choses sont toujours simples pour quiconque possède une vision et un cap clair. Nelson Mandela - Martin Luther King - Patrice Lumumba pour ne citer que ceux la en sont d'excellents exemples.

  

Je n'ai pour ma part et beaucoup me rejoindront aucune confiance, dans une opposition sans âme, une opposition moribonde sous respiration artificielle, une opposition de lascars dont on connaît les desseins ; bref une opposition sans leader naturel a cause justement des appétits personnels et egos sans borne qui concourent au bien être de la Majorité Présidentielle.

 

Je compte présenter au congolais une approche constitutionnelle qui garantira à tous l'Egalite de traitement devant les juridictions - les lois et Règlements. Un modèle de constitution si simple qu'il sera compris de tous y compris des analphabètes; une constitution qui brisera la fumisterie et l'impunité des personnalités du monde politique - économique et militaire. Un texte d'une parité sans égale qui donnera toute son indépendance au pouvoir JUDICIAIRE ET LEGISLATIF.

La base sur laquelle reposeront les fondations de toute une génération, puisque l'avenir de nos enfants est à ce prix.

 

D'ici la mes chers compatriotes soyons vigilant ensemble et prenons conscience de ce que notre héritage ne soit pas une seconde fois spolier par ces opposants cinquantenaires opportunistes qui ont une vision aussi pauvre que leur compte bancaires actuels.

 

LE CONGO D'ABORD ET LE RESTE DU MONDE APRES

 

Par Parfait BOND



22/12/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi