RENAISSANCE DU CONGO

RENAISSANCE DU CONGO

SASSOU NGUESSO entre MANIEMENT et MANIPULATION du peuple pour un enième REMANIEMENT

Publié le 01.09.2011

 

 

 

 

LE REMANIEMENT GOUVERNEMENTAL DU 17.08.2011 berne encore une fois de plus les CONGOLAIS

 

 

 

 

 

 

 

Le 17.08 dernier a eu lieu à Brazzaville un remaniement gouvernemental, constatant la sortie d'a peine deux à trois ministres remplacés par d'autres individus. Personne n'est sans ignorer que l'opportunité d'un remaniement s'apprécie, lorsque le l'action gouvernementale est fortement désavouée, contesté par le souverain primaire; qui en pareille circonstance exige d'autres choix politiques permettant de meilleures perspectives économiques financières et sociales. Il y'a donc subséquemment le préalable d'un DESAVEUX du,  peuple le quel devant conduire a un remaniement dont l'importance dépend de l'insuffisance de résultats des ministres eu égard a la nature des projets ainsi qu'au temps impartis.

 

Autrement dit tout remaniement opportun doit faire suite a l'inaction ou l'incompétence des ministres. Hors il est troublant de constater que ce remaniement n'as concerné que trois ministres. Il a donc s'agit que d'un simple coup de communication; de nature à avoir encore une fois de plus suscité l'intérêt des congolais pour au final n'annoncer que deux trois départs. Pour SASSOU NGUESSO tous les 34 autres ministres pris individuellement sont aussi compétents les uns ainsi que les autres.

 

Le problème mes chers compatriotes, est que le peuple dans son immense majorité  ne partage pas loin sans faux le point de vue de leur chef d'Etat. Pour le peuple; ce remaniement aurait du concerné plus de la moitié des ministres parce que nombres d'entre  eux sont ministres depuis plus d'une décennie, mais tout a fait curieusement les populations congolaises n'ont a aucun moment ressenti les biens faits de leurs politiques sur du long terme.

 

Fondamentalement tout remaniement ministériel a aussi pour principal socle : l’émergence de programmes et politiques innovantes, et la recherche d’un nouveau crédit que s’offre le gouvernement en faisant le pari d'une approche bénéfique plus osé.


Hors comment voulez vous quelqu'un accroché au pouvoir près de 10ans à se vautrer dans le confort le luxe le laxisme puisse faire preuve de recul et de sagesse opérant ainsi un changement de trajectoire  politique bénéfique de façon assez immédiate au panier de la ménagère.


Ce remaniement est un non événement; puisque beaucoup de ministres pantouflards sont encore dans ce énième gouvernement. Peut on dire de quelqu'un qu'il est compétent lorsqu'il maintient a des postes tout a fait importants pendant plus d'une décennies des individus, tristement célèbres qui ont amèrement brillé par un laxisme une incompétence notoire qui a fait l'unanimité y compris auprès de leur homologues étrangers.

Il m'a été narré; des faits de ministres étranger parlant de leur rencontres avec des ministres congolais dont il ressort de leur récit que nos ministres font plus sensation par leurs postures - costumes et autres verbiages ont on croirait d'ailleurs qu'avant d'aller rencontrer leur homologues étrangers ils bouquinent quelques mots du LAROUSSE.

Nos ministres sont la risée de leurs homologues étrangers ET ON SE DEMANDE POURQUOI. Etrangement année après année ils sont reconduits  a des portefeuilles régaliens, ceci dans l'indifférence générale au nez et a la barbe des congolais.

 

Je le dis les ministres qui ont la charge des différents pôles; figurent parmi les plus anciens et l'antériorité de leur incompétence ne fait aucun doute; y compris certains autres notamment ceux chargés des mines de la foret ;  de Habitat bref. Ces visages scarifiés par l'incompétence développés au fil des années se moquent complètement des congolais et ont en rien à battre des maux et autres bizarreries qui font le quotidien des concitoyens.

 

Ce remaniement est d'une vulgarité qui ne doit choquer ni n'étonner personne car ce n'est pas la première fois que le président SASSOU nous fait le coup. Plutôt de s'étonner également de ce que sera le nouveau visage de notre assemblée nationale 2012, exigeons la transparence des urnes et montrons notre courage et notre détermination pour éviter tout tripatouillage.

La fatalité est un vêtement qu'aime porter les gens défaitistes-crédules-résignés grâce a qui la gabegie-le laxisme- la concussion ont encore d'innombrables beaux jours devant eux.

 

Puisque que les congolais préfèrent l'immobilisme et l'inaction; n'allez pas faire la leçon a ceux qui rejoignent le gouvernement Sassou et ne les traiter pas traitres, car les vrais traitres c'est vous. Le mal du CONGO se sont les congolais d'abord; qui même lorsqu'ils n'ont aucune incompétence se battent pour des postes a responsabilité.

 

Le président SASSOU NGUESSO ne tient pas ses promesses pour tout ce qui touchent à la probité la justice la droiture l'intégrité. Le discours de son investiture ainsi que son dernier discours sur l'Etat de la nation sont des discours qui s'assimilent à  de curieux sons de cloches jadis inaudibles pour le peuple lequel au surplus ne désire plus rien entendre aujourd'hui. Je veux bien croire en la naïveté de monsieur SASSOU lorsqu'il a cru bien fondé de nommer certains de ses frères d'arme en récompense du soutien par eux apporté; ce besoin de reconnaissance au plus haut niveau est courant dans tous les pays y compris aux Etats-Unis, cependant cette reconnaissance quoi qu'éternel n'a pas a prévaloir sur les intérêts de toute une nation et lorsqu'on sert ses intérêts privés avant ceux de la nation; alors ON DOIT CESSER CES FONCTIONS et restituer au peuple ses prérogatives. Cette analyse n'est pas de moi; mais biens  de toutes les démocraties respectables et dignes de ce nom. Si cela revient à dire que le Congo n'est pas une démocratie; je renvois a ceux qui pensent le contraire d'en en faire la démonstration courageusement devant la nation entière, le moment sera historique.

Plus les années passent et plus le président semble devenir laxiste et sénile au point de promettre des choses et leur contraire comme

 

- Exiger la rigueur - la probité -  et parallèlement laisser en poste certains ministres comme messieurs Mvouba - parfait kolelas - manpouya manstone - moussa - okombi sallissa (qui avait égaré 1 milliards de CFA dans son village) et autres maires a commence Hugues ngounlodele en poste grâce a sa femme qui a fait chanter son père ce n'est cohérent

 

- Parler de mettre un terme a la concussion et laisser des ministres - généraux devenir hommes d'affaires en dilapidant les deniers publics, sans a voir a rendre compte de l'état de la leur patrimoine dont on s'aperçoit qu'ils deviennent très très importants après quelques années a la tête du ministère ou de l'armée ce n'est pas COHERENT.

 

-Exiger la sécurité et la justice pour tous les Congolais lors de ces discours; alors que des milliers de gens ont été placé en détention provisoire en maison d'arrêt depuis des mois arbitrairement sans que la justice ne réagisse, des gens prives d'avocats alors qu'on doit leur commettre un d'office; obligation a l'état pour permettre a tous individus d'avoir droit a un procès équitable. La violation des droits de la défense couplée a celle de la présomption d'innocence Ce N EST PAS COHERENT.

 

- Dire vouloir protéger et préserver son peuple alors que des congolais se retrouvent en maison d'arrêt au seul bon vouloir d'un chinois ou d'un maliens qui nourri des chacals de colonels capitaines et autres officiers gradés congolais qui agressent sans ménagement leur propres compatriotes pour de l'argent ce n'est pas cohérent. Ca l'est encore moins lorsque ces gradés ne font l'objet d'aucune ouverture d'enquête ou de convocations auprès d'un juge d'instruction au prétexte qu'ils ne faut surtout pas les punir sinon il va y avoir une rébellion.

 

Un militaire ca doit être discipliné; car un militaire non discipliné; est un potentiel meurtrier. Combien de femmes de filles d'adolescentes ont été violés et agressés sexuellement avec des objets coupants infectés rouillés par nos soldats ou plutôt nos rebelles. Lorsque le président accepte d'intégrer dans l'armée des personnes analphabètes - qui ont été déscolarisé très jeunes et ont du apprendre à nourrir seul très jeunes - qui parce que étant des enfants de rue ont été tabassé - violé - violenté et qui ont fumé et consommé des drogues des l'enfance. Comment voulez vous faire de ce type de profils de bons soldats sans une batterie de test éliminatoire couplée à des examens psychiatriques et psychologiques eux aussi éliminatoires. Les corps d'armées congolaises sont gangrenés de ce type d'éléments incontrôlables et qui sont encore aujourd'hui des fonctionnaires de l'armée. Cela aussi est du domaine de la totale incohérence.

 

- Se dire préoccuper par la santé des congolais; et laisser proliférer les vendeurs de médicaments à la sauvette  - laisser comme c'est le cas dans leur états vétustes nos hôpitaux public ASSICE + CHU ce N EST PS COHERENT.

 

-Vouloir créer et Garantir l’emploi; en négligeant la formation vu les conditions dans lesquelles nos élèves et universitaires du secteur public évoluent : Ce N EST PAS COHERENT

 

- Evoquer la sécurité des CONGOLAIS dans les transports et ne pas légiférer sur la réglementation en matière de sécurité et de conformité aux dispositions du code de route Ce N EST PAS COHERENT.

 

Apres ce constat, lequel des Congolais prétendument courageux prendra t'il la nation a témoin pour contredire et casser chacune des évidences évoquées ici.

 

Si vous considérez comme exactes et actuelles chacune des assertions exposées ci-dessus alors vous verrez comme une évidence que notre pays a besoin d'alternance de façon pacifique et démocratique. 

 

LE CONGO D ABORD ET LE RESTE DU MONDE APRES

 

Par parfait Bond



01/09/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi