RENAISSANCE DU CONGO

RENAISSANCE DU CONGO

Article sans titre

Publié le 22.02 

 

 

Deuxième édition de «DictaBrazza» : Faire prendre conscience de l’importance de la langue française aux élèves PDF Imprimer
Mercredi, 22 Février 2012 12:04

 

Christophe Jegat pendant la dictée.

Christophe Jegat, professeur de lettres modernes au lycée français Saint-Exupéry de Brazzaville, initiateur du concours d’orthographe franco-congolais nommé «DictaBrazza», poursuit son action. Après la première édition, l’année dernière, la deuxième édition de «DictaBrazza» s'est tenue, mardi 14 février 2012, dans 16 établissements scolaires publics et à programme français, à Brazzaville, à Pointe-Noire, et à Kinshasa (RDC). Le lancement dudit concours, qui a mis en compétition 480 élèves lycéens de la classe Première, s’est déroulé au lycée Pierre  Savorgnan De Brazza de Brazzaville,  sous la direction de Christophe Jegat.

 

Les différents établissements scolaires concernés par le concours «DictaBrazza» sont, entre autres, les lycées Saint-Exupéry, Thomas Sankara, Réconciliation, Notre-Dame du Rosaire, Victor  Augagneur (Pointe-Noire), Descartes (Kinshasa). La dictée a porté sur l’œuvre de Jean Charcot, intitulée: «Autour du Pôle Sud». La correction est prévue pour le 7 mars et toutes les copies sont anonymes, c’est-à-dire les noms de leurs auteurs sont dissimulés, pour permettre une évaluation objective.
Les résultats et la remise des prix sont attendus le 5 avril prochain, à l'Institut français du Congo (ex-Centre culturel français). Les prix décernés aux lauréats seront de diverses natures, entre autres, des livres de Michel Laffont, l’ontologie de la littérature française, des comptes bancaires à valeur de cent mille francs Cfa, pour le premier de chaque établissement.
Interrogé, Christophe Jegat a justifié le but de cette initiative. «Ce concours vise à faire rencontrer, rapprocher les élèves de différents coins, faire prendre conscience de l'importance de la langue française et créer des liens pédagogiques et humains entre les lycées français et ceux du Congo», a-t-il dit.
Outre cela, «d’autres rencontres pédagogiques sont organisées. Et pour l’année prochaine, la tenue du concours sera en adéquation avec la semaine de la francophonie, en mars», a-t-il ajouté.
Pour rappel, la première édition a eu lieu, le 15 février 2011 et la cérémonie de proclamation des résultats et de remise des prix s’était ténue le 6 avril dernier, à l’Institut français du Congo, à Brazzaville. Par ailleurs, signalons qu’il existe un concours similaire pour les mathématiques, appelé «MathéBrazza». Celui-ci se tiendra en mars prochain et concernera les mêmes établissements scolaires.

Esperancia  
MBOSSA OKANDZE

 

LA SEMAINE AFRICAINE

 


28/02/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi