RENAISSANCE DU CONGO

RENAISSANCE DU CONGO

TRIBALISME AU CONGO BRAZZA : BIENVENUE A NORDISTE-LAND

Publié le 15/03/2011

 

LE PROBLE DU TRIBALISME EN AFRIQUE ET AU CONGO BRAZZAVILLE


Partie II N°1 BIENVENUE A NORDISTE-LAND


Mes chers compatriotes, il y’a un peu plus de 3 semaines j’abordais la question récurrente du TRIBALISME appréhendée par un chef d’Etat fut il président d’un autre pays que le Congo-Brazzaville.

 

Dans la partie I, puisqu'analyste de la politique Congolaise, j’ai axé mes assertions sur la perception et l’opportunité du régime TRIBAL par M. DENIS SASSOU NGUESSO.

Il a dans un premier temps été démontré que l’ illétrisme entretenue par le régime SASSOU concourait à nourrir le TRIBALISME

 

Ce second temps abordera l’aspect méfiance de DENIS SASSOU NGUESSO vis-à-vis de sa propre armée, et de certaines administrations clés couplée à ce besoin viscérale de se sentir en sécurité.

 

La méfiance de SASOU vis-à-vis des gens à l’étique et la compétence reconnue

 

Le cadre normatif de tous rapports au sein même de l’exécutif voudrait que le chef de l’Etat, soit aussi le premier militaire, il est à ce titre le chef des armées.  De son côté l’armée doit obéissance au chef d’Etat en toute circonstance exceptée celle ou un chef d’Etat enjoint des ordres qui seraientt de nature à violer les droits fondamentaux figurant explicitement dans la constitution.

 

Toutes les armées du Monde, quelque en soit le l’Etat, président aux mêmes destinées à savoir protéger la Nation, que le danger viennent de l’extérieure y compris de l’intérieure. Historiquement, cette scission  a marqué la création à l’échelle mondiale au sein de tous les gouvernements, de deux ministères régaliens travaillant en étroite collaboration. Vous avez le ministère de la DEFENSE et celui de l’INTERIEURE.


L’inviolabilité cybernétique – technologique – militaire et économique d’un Etat, a contraint les Etats à crée d’autres entités affectées à quelques exceptions prêts au même rôle que celui de la DEFENSE et de l’INTERIEURE. Nombreux se posent la question de l’opportunité de l’utilité de ses administrations dont on ignore la plus part du temps la nature réelle et saisissable des missions qui leurs sont dévolues.

Il s’agit


-  Des services des renseignements généraux

-  Des services de contre espionnage

 

En France, il y’a à ce titre LA DGSE : La direction générale de la sécurité extérieure, une sœur siamoise de la C.I.A des U.S.A ou du K.G.B moscovite.


Ensuite nous avons SDCE : Autrement le service de contre espionnage français, ce qui n’est pas une exception Française, puisque des services de contre espionnage il en existe partout.


Au demeurant, Prenons le cas de la France ; le directeur des renseignements généraux, pourtant sous tutelle du ministère de l’intérieur a une bonne partie de ses prérogatives qui lui sont fixées non pas par les textes de lois ou même par le ministre de tutelle ;  mais tenez vous bien !! par le président de la République. Ce directeur a donc  deux casquettes. D’une part il est nommé par le ministre sous réserve d’agrément du président, il rend compte à son ministre des affaires courantes ; il doit cependant pour des affaires dites DELICATES et impliquant directement la personne du président, un des membres de sa famille ou l’un des membres du gouvernement en référé au prioritairement au président de la République qui lui jugera utile ou pas que le ministre de l’INTERIEUR en soit tenu informer. Il doit aussi agir de la sorte lorsqu' un ETAT pays ami de la France et dont la légitimité du président serait mise à mal (par des manifestions – une rébellion armée), de surcroit si ce président (type SASSOU NGUESSO) est un ami proche du président, le directeur des RG devra en référé au président Français par un protocole extrêmement complexe, de manière à ce que l’information ne filtre pas et qu’elle parvienne aux seules oreilles de ce dernier. D’où la maxime qui dit que les secrets de la France sont l’un des secrets les mieux gardé au monde.

En France c’est ainsi que cela fonctionne à l’INTERIEUR, à la DEFENSE, AUX AFFAIRES ETRANGERES.

 

Pour le cas du CONGO on va y ajouter LA JUSTICE ET LES FINANCES, pour d’évidentes raisons de tranquillité et de sécurité, car lorsque l’on se sert des comptes publics comme de son compte bancaire, vaudrait mieux disposer à souhait du ministre de la JUSTICE et de celui des FINANCES tout naturellement.

 

 

A ce stade pour faire simple vous avez :

 

Un ministre de l’INTERIEUR qui nomme le DIR des RG, mais qui du reste n’a sur ce dernier pas beaucoup d’influences d’autant que de manière général le DIR des RG nommé est souvent un homme qui pendant longtemps a été un homme de l’ombre et de pleine et entière confiance du président en fonction. D’une certaine façon officiellement et diplomatiquement  le ministre l’INTERIEUR, est le garant de la sécurité intérieure des Français, comme celui de la DEFENSE serait le garant  contre toute offensive extérieure.  Seulement Officieusement le vrai garant de cette sécurité intérieur avec le Directeur du service de contre espionnage Français, seuls dépositaires réels de la sécurité Française, c’est le directeur des RG français, et le conseiller spécial aux affaires étrangères directement rattaché à l’ELYSEE. Se sont là les 3 réelles personnes qui sont le prolongement du bras armé du président FRANÇAIS auquel s’ajoute le secrétaire général de l’ELYSEE qui chaperonne cette assemblée en l’absence ou en compagnie du chef de l’ETAT.

 

Ce qui vient d’être dit au sujet du ministère de l’INTERIEUR à valeur de loi pour le ministre de la DEFENSE y compris celui des affaires ETRANGERES. D’une part il y’aura toujours ses trois ministères régaliens encadrés par le 1ier ministre, et d’autres part une équipe BIS d’hommes travaillant en sous mains encadré cette fois là par le président lui-même. UNE EQUIPE OFFICIELLE + UNE EQUIPE OFFICIEUSE.

Très clairement, et quoi qu’il en soit tous ses hommes, ces deux équipes sont de toute façon d’une main de fer dirigées et orientées par le président de la République.

 

Cette configuration, n’est pas une exclusivité française, si cela se démontre pour la France ; cette vérité est d’autant plus marquante pour les anciennes colonies Françaises. Appliqué au cas du Congo, on comprend dès lors la stupeur, la réserve des CONGOLAIS qui savent que c'est un dispositif a soubassement TRIBAL.


La seule différence avec la France, est que Monsieur SASSOU nomme toutes ses personnes non pas selon la compétence j’allais dire professionnelle et l’étique des candidats. Non Non SASSOU est beaucoup plus perfide pointilleux que cela, lui a trouvé préférable de suppléer la compétence et l’étique par l’aspect TRIBAL. A ce jour son pari lui a plutôt été bénéfique, vu qu’il est toujours au trône.

 

Au sujet des ministères, quels sont les profils qui les occupent.

 

1-/ Ministre de la Justice et des droits Humains : Maître Emmanuel Aimé YOKA

2-/ Ministre des affaires étrangères : Basile Ikouebé

3-/ Ministre  de l’intérieur RYMOND MBOULOU

4-/ Ministre à la présidence chargé de la Défense : Charles Zacharie BOWAO

5-/ Ministre des Finances : GILBERT ODONGO

 

Préalablement, il sied de rappeler que ses différents ministères ont par le passé souvent été occupé par des profils néanmoins NORDISTES peut être pas à 100%.

 

Voyons à présent ce qu’il en est de ces ministres actuels. L’argument tendra à démontrer que SASSOU privilégie la collaboration avec des gens du NORD plutôt que ceux de tous  horizons.

 

Abordons prioritairement l’aspect militaire du régime SASSOU, concernant la DEFENSE – L INTERIEUR – puis les AFFAIRES ETRANGERES. La majeur partie des cadres supérieurs des ces différentes administrations, ainsi que les officiers supérieurs de l’armée – la gendarmerie – la police nationale  – la marine sont d’ethnies NORDISTES

 

A-/ MINISTERE DE LA DEFENSE


-  Ministre à la présidence chargé de la défense nationale : M. Charles Zacharie BOWAO issu du remaniement de 2009, issu du 15.09.2009


-  Ministre à la présidence chargé de la Défense nationale, des Anciens combattants et des Mutilés de guerre général de division Jacques Yvon NDOLOU  issu du remaniement de 30.12. 2007.


-  Ministre à la Présidence, chargé de la Défense nationale, des Anciens combattants et des Mutilés de guerre : Jacques-Yvon NDOLOU, issue du remaniement de 07.01.2005

 

Compte tenu, de la sensibilité du poste occupé,  de la nécessité pour SASSOU de consolider son pouvoir, et de l’importante place qu’il attribue aux liens familiaux et tribaux il y’a de très fortes présomptions tendant à établir l’allégation que la quasi-totalité des personnes ayant occupé cette fonction sont de profils NORDISTES. D’ailleurs ces deux individus BOWAO et NDOLOU ne sont pas SUDISTES loin sans faux.


Le gouvernement SASSOU post conflit de 97, a été de loin le gouvernement Nordiste par excellence et ceux jusqu’en 2002 à peu près après les présidentielles.

2- / MINISTERE DE L INTERIEUR


-  Ministre de l’intérieur et de la décentralisation : M. Raymond Zéphyrin MBOULOU issu du remaniement du 15/09/2009


- Ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation monsieur Raymond MBOULOU issu du remaniement du 31/12/2007


- Ministre de la Sécurité et de l’Ordre public général de division Paul MBOT issu du remaniement du 31/12/2007


- Ministre de l’administration du territoire et de la Décentralisation monsieur François IBOVI issu du remaniement du 07/01/2005


- Ministre de la Sécurité et de l’Ordre public général de division Paul MBOT issu du remaniement du 07/01/2005.


Chacun aura ici remarqué cette singularité. En  effet  nousavons eu  durant 4ans et voir plus, un ministère BIS de l’intérieur à savoir celui de l’administration du territoire. Conscient que ces deux ministères auraient du dès le départ ne faire qu’un SASSOU, pris par un sursaut de bon sens crée 5 ans après  ce ministère cohérent de l’intérieur et de la Décentralisation. Hors il se trouve qu’en 5 ans, ce ministère BIS a disposé de pas moins de 300 milliards de FCFA pour son budget fonctionnement et investissement soit 60 milliards par an. Ce montant est bien modeste lorsque l’on sait que l’INTERIEUR a toujours été l’une des priorités de SASSOU, c’est 60 milliards au bas mot, et quelques 230 MILLIARDS par an de budget alloué à l’intérieur. C’est une somme abyssale, qui n’a du reste, à aucun moment été bénéfique à la population CONGOLAISE.

 

Ces ministres Raymond MBOULOU – PAUL MBOT – FRANCOIS IBOVI sont d’origine NORDISTE tous les 3 sans exception.


Au passage, vous noterez que les généraux que sont YVON NDOLOU et PAUL MBOT jadis ministres ont été assez vite remplacé par des civiles en l’occurrence RAYMOND MBOULOU et CHARLE ZACHARIE BOWAO. La réside le second filet de sécurité.

 

Avant les présidentielles de 2007, nombreux généraux étaient au gouvernement, après les présidentielles, un de nos patriotiques défenseurs de la nation a quitté le gouvernement tandis que l’autre a été affecté à un poste nettement moins glorieux et sans rapport avec ses fonctions, à savoir le ministère des sports. Son pouvoir ayant été conforté, SASSOU n’avait il sans doute plus besoin d’avoir au plus prêt de lui ses fidèles lieutenants.

 

Que dire au passage de ceux des généraux restés en dehors du gouvernement ?, SASSOU les a laissé carte blanche afin de s’émanciper si je puis le dire en leur laissant libre court , à leurs nouvelles casquettes d’hommes d’affaire - d’hommes de poigne.


Vous savez c’est assez ressemblant à cette idée que le loup dominant de la meute (SASSOU NGUESSO) ayant entrainé la carcasse de l’ours dans la tanière (l’argent du contribuable à OYO et à l'étranger) aidé de jeunes loups (OBA PIERRE – YVON NDOLOU – PAUL MBOT – FLORENT TSIBA) en a laissé d’autres (DABIRA – JEAN MARI MOKOKO – JEAN FRANCOIS NDENGUET – CHARLES RICHARD MONDJO) devant la tanière en leur disant, sécuriser la zone et faites vous plaisir avec tous les gibiers qui pourraient se présenter à vous. Conceptualisez-vous cette vision cultissime ???? un seul instant : c'es tout bonnement déconcertant.


Evidement, toutes ses personnes brillant plus par leurs méfaits que leurs bienfaits sont d’origine NORDISTE, pas étonnant alors que la majorité des commandants – capitaines – lieutenants – sergents – soient eux aussi d’origine NORDISTE grâce à l’effet boule de neige.

 

Nos généraux pourtant instruis ont troqué la compétence à l’esprit tribal, car pensent ils, peut-être qu’il est plus simple d’entraîner des éléments de la même ethnie, semblant renforcer les liens et rendant l’atrocité de la formation militaire plus supportable ; que ne pourrait le supporter le militaire sudiste dont le salaire arrive à pas d’escargot, d’autant ses promotionnels du nord sont promus plus rapidement et avec ipso facto de meilleurs conditions sociales.

 

Ceci est l’engrenage du TRIBALISME mis en place par SASSOU pour assoir son règne, et ces militaires frères ethniques le lui rendent bien. En cas de coup dur il est assuré de compter sur cette caste militaire qui n’entend pas l’abandonner.

 

De plus le facteur TRIBAL est à tel enseigne devenu primordial que les membres les plus éminents des renseignements généraux, ainsi que du service de contre espionnage CONGOLAIS sont pour moitié d’origine étrangère à savoir FRANCAISE principalement  eu égard aux accords de coopérations de défenses militaires  signés entre le CONGO et la France il y’a de cela des décennies déjà ; l’autre moitié étant d’origine Congolo-Congolaise NORDISTE.

 

Pouvez-vous un seul instant imaginer qu’en France tous les généraux soient du NORD, les ministres du NORD, les commandants-capitaines- lieutenant-sergents du NORD, les fonctionnaires De l’administration en majorité NORDISTE. Les ambassadeurs et consuls quasiment tous du NORD, ça devrait vous rappeler quelque chose vous savez !!! ce film : BIENVENU CHEZ LES CH’TIS la superbe production française de DANNY BOON.


On doit pouvoir faire un remake de bienvenu chez les ch’tis qu’on appellerait BIENVENUE à NORDISTE-LAND, ce serait un carton plein au cinéma. Seulement, cette parodie est l’inévitable et tristement célèbre réalité concrète et quotidienne des habitants du Congo-Brazzaville pour qui BIENVENU CHEZ LES CH’TIS est une réalité singlante.

 

La preuve est ici faite que le TRIBALISME est le soubassement de l’ensemble de l’appareil d’ETAT dirigé par le chef de la meute ; j’ai cité le sieur DENIS SASSOU NGUESSO.

 

Le suite au sujet du Ministère des AFFAIRES ETRANGERES DE LA JUSTICE ET DES DE FINANCES DANS LES PROCHAINES JOURNEES.

 

            

      LE CONGO D’ABORD ET LE RESTE DU MONDE APRES

 

PAR PARFAIT BOND

Juriste d’affaire

Analyste de la politique Congolaise

 

 

 

 

 

 



15/03/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi