RENAISSANCE DU CONGO

RENAISSANCE DU CONGO

PARIS : ENTRE JUSTICE ET DENI DE JUSTICE

Repris le 18.04

Paris protège-t-il un militaire congolais accusé de crimes contre l'humanité?

L'affaire des disparus du Beach refait surface. Selon plusieurs sources, un haut gradé de l'armée congolaise, recherché pour crimes contre l'humanité, a séjourné il y a quelques semaines à Villeparisis, en Seine-et-Marne, sans que les autorités françaises exécutent le mandat d'arrêt qui pèse sur lui.

 

Ministère de la justice et ministère de l'intérieur refusent de répondre sur cette affaire embarrassante pour l'Elysée comme pour le président du Congo-Brazzaville, Denis Sassou Nguesso , avec lequel la France entretient les meilleurs rapports, l'affaire des disparus du Beach concerne l'enlèvement suivi du massacre, au printemps 1999, de plusieurs centaines de personnes qui avaient fui la guerre civil.

Source : MEDIAPART

Réaction de l'analyste politique M. PARFAIT BONDOUMBOU

La France dites vous? Pays des droits de l'homme les textes consitutionnels l'attestent et chaque français est convaincu dans son fort intérieur que son pays est un pays noble un pays acceuillant OUI c'est vrai. Il reste qu'en FRANCE on acceuille tout le monde y compris les pires criminels, vous savez!! ceux qui tuent assassinent pillent et volent les populations déja très meurtries par la calamité économique et politique de leur pays. Tenez j'en prends pour preuve un pays d'afrique centrale en l'occurence le Congo-Brazzaville, pays qui est riche en matière première et en ressources naturelle, mais on oublie souvent de rappeler que ce pays regorge également d'autres types de richesses comme :  la criminalité au sommet de l'appareil politique - la délinquance financière - le déni de démocratie.

Plus intringuant encore, les faits ici décriés sont appliqués par les plus hautes personnalités politiques et militiaires de notre pays. Alors nombreux comme moi trouveront étrange, que la justice française pourtant en possession d'éléments de preuve suffisament probants  rendus possbiles grâce aux démarches combattives des associations de familles de victimes  sur l'affaire des disparus du beach de Brazza, des plaintes déposées pour détournement  de biens et de deniers public contre le chef de l'Etat Autoproclamé DENIS SASSOU NGUESSO devrait interpeller lorsque l'individi est un mise en cause dans une des ces affaires ce dernier pour qu'il réponde de ces méfaits devant un tribunal. Hors comment comprendre une fois de plus qu'un mise en cause soit sur le territoire FRANCAIS pays qui se targue d'être le pays des droits de l'homme, trahisse la mémoire des centaines voir des milliers de personnes disparues et pour certaines déclarées mortes suite à des enlenvements arbitraires incontestablablement crapuleux dont le cher monsieur se trouve en être l'un des auteurs si ce n'est des acteurs. Elle est ou La FRANCE JUSTE? celle qui défond la veuve et l'orphelint ou es t'elle?

Cette France elle est juste pour certains et injuste ou injurieuse pour des milliers d'autres. La séparation des pouvoirs en  France ne serait elle finalement qu'une utopie dont on gaverait les citoyens Français et Européens d'années en années. Il est clair que si les français connaissaient un quart de ce que sa mère patrie a engagé comme politique vis à vis de l'Afrique depuis les indépendances, les français eux même reniraient leur patrie en signe de pardon pour ce qu'en fait endurer ces dirigeants successifs au reste du monde.

La France elle devrait pour une fois jouer le jeu de la démocratie et laisser les magistrats français faire, ce qu'on attend d'eux à savoir aller au bout de leurs enquêtes sans qu'un quelconque homme d'Etat viennent gripper congestioner la procédure pour préserver la sécurité la tranquilité de tueurs à gage et au delas éviter que des informations extremement compromettantes se retrouvent dans le bureau de juges honnêtes désireux d'accomplir souverainnement leur tâche. Sarkosy joue le jeu et les dictatures africaines; leur sbires y compris ont une paix royale et si nos concitoyens vont faire une demande d'asile, on leur répondra non sans humour que le Congo Brazza est un pays démocratique sur et stable. Nous Congolais nous disons que si les francais allaient vivre au Congo un an ils se rendraient vite compte qu'au Congo-Brazza l'argent est roi. Les simples démarches administratives se transforment en parcours d'obstacle ou il faut à chaque pas y laisser quelques billets de banque pour une démarche qui n'exigerait rien normalement.

"Ainsi va la démocratie au Congo-Brazza, et ainsi s'adaptent les juges et magistrats français"

Publié par Parfait Bondoumbou.analyste de la politique Congolaise et vice-président de l'U.F.P



18/04/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi