RENAISSANCE DU CONGO (12.D.G.P.D)

RENAISSANCE DU CONGO  (12.D.G.P.D)

LE CONGO SE DOIT D AVANCER

L’ECONOMIE CONGOLAISE VERS DE NOUVEAUX HORIZONS

 

Le 21ième siècle constitue pour nombres de pays, le siècle des lumières. Nous parlons aujourd’hui de pays émergents, ces pays chers compatriotes nous les connaissons. On retrouve parmi eux les dragons d'Asie (Singapour et Hong Kong aux deuxième et troisième places, la Chine est 15e, et l'Inde, 27e) ; Mexique, Brésil, Argentine, Venezuela, Colombie, Chili, Pérou, Chine, Corée du Sud, Inde, Taïwan, Indonésie, Thaïlande, Hong Kong, Malaisie, Pakistan, Philippines, Singapour, Russie, Turquie, Pologne, République tchèque, Hongrie, Afrique du Sud, Egypte, Israël, Arabie Saoudite.

Dans chacun de ces pays, les indicateurs économiques s’affolent les points de croissances trimestriels, constituent un véritable satisfecit ; d’ailleurs la santé économique de ces Etats est tellement bonne, qu’on en est arrivé à un point ou certains de ces pays ont atteint le statut de puissance économique – politique – militaire. Beaucoup s’en souvienne l’évènement était inédit, depuis ces derniers années, on fait d’avantage allusion au G20 ; non plus au G7, ceci pour une raison assez simple. Compte tenu de la mondialisation galopante, il est apparu évident, que le monde ne pouvait plus être régenté par 7pays, mais qu’au contraire il devenait indispensable du fait aussi de la rareté des matières premières ; d’avoir plusieurs  partenaires décisionnaires pour l’ensemble de la population mondiale. Outre le G20, il y’a divers conventions – accords – partenariats multilatéraux, qui contribuent présentement à matérialiser ce vieux rêve du MIEUX VIVRE ENSEMBLE.

Les Européens l’ont d’ailleurs bien compris, par le biais de la monnaie unique : l’euro. Cette idée de construire ensemble une Europe résistance – forte – implacable, était et est tout simplement brillante ; car elle a donné à chacun des Etats dans l’union Européenne une logistique politique – sociale – économique – militaire. L’Europe ne fait plus qu’un, mais l’AFRIQUE en général et notre CONGO en particulier est toujours à la recherche d’une respectabilité, toujours en quête d’une reconnaissance, qu’elle ne pourra obtenir tant que ces dirigeants ne consentiront pas à faire de la politique autrement.

Les Congolais veulent d’une politique respectueuse des droits des citoyens, soucieuse de la dignité de la personne humaine ; en l’occurrence une politique qui, sur le plan économique et social  s’évertuerait à conjuguer collégialement tous les efforts intrinsèques pour que, inexorablement nous parvenons à faire en sorte que, demain les congolais aient des emplois surs – des emplois qualifiés – des emplois stables. Il y va aussi du PIB de notre pays et de la place qui revient de droit en AFRIQUE CENTRALE, car ne l’oublions pas le Congo est un Etat tout à fait important compte à son emplacement géographique ; puisque à ce niveau nombres de puissances occidentales ont résolu d’investir sur le moyen long terme des milliards d’euros ou de dollars dans pratiquement tous les domaines : maritimes – aéroportuaires – routiers – touristiques – miniers – forestiers – ferroviaires etc.…

Mes cher(e)s compatriotes, NOTRE CONGO est promis à un magnifique avenir à condition que les dirigeants actuels et avenirs ; gardent à l’esprit que prioritairement les CONGOLAIS ET RIEN que les CONGOLAIS soient constamment les bénéficiaires privilégiés de ces différents partenariats économiques présents et futures.

Cependant, personne ne doit ménager sa monture quoi qu’on puisse être NOUS SOMMES DES CITOYENS DE CE PAYS, et nous avons donc des droits à faire valoir : le droit de vote – le droit d’expression – le droit de parole – le droit d’aller et de venir – le droit à la vie – la présomption d’innocence. Nous rappeler à nos dirigeants, que nous somme une grande famille. Son excellence DENIS SASSOU NGUESSO, pour qui j’ai un profond respect a tout intérêt à regagner la confiance de ce peuple qui le méprise, et je pense qu’on multipliant les consultations avec les partenaires économiques du CONGO en vue de créer suffisamment d’emplois ; d’améliorer considérablement le système de santé en omettant pas de régulariser les arriérés de salaires de ces dernières années ; le président retrouverait un minimum d’estime dans le cour des CONGOLAIS et CONGOLAISES.

Les membres de l’U.F.P dont je fais parti inventons le président DENIS SASSOU NGUESSO à plus d’ardeur au travail, qui à relever de leurs fonctions les ministres indélicats dont le comportement zélé contraste, s’entrechoque avec les misères des nos frères et sœurs.

Article du VICE PRESIDENT DE L U.F.P

M. PARFAIT YANNICK BONDOUMBOU.



14/04/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 210 autres membres