RENAISSANCE DU CONGO

RENAISSANCE DU CONGO

REDUCTION DES TAUX D INFECTIONS ET DE PALUDISME DANS CES ZONES : UN BON POINT POUR SASSOU

12/06

L'aménagement des abords de Madoukou et Mfoa attendu par les populations riveraines

Les rivières Madoukou et Mfoa jouent un rôle important dans l'évacuation des eaux usées et plusieurs. Les populations habitant les environs de ces collecteurs naturels, souhaitent le démarrage des travaux d'aménagement des berges dont les offres ont été dépouillées le 9 juin à Brazzaville.



L'aménagement des abords de Madoukou et Mfoa attendu par les   populations riveraines
Ces travaux permettront d'assainir les bords de Madoukou et de Mfoa, de favoriser la fluidité de la circulation des personnes et des biens, tout en désengorgeant le trafic urbain sur certaines grandes artères de la capitale.

Les rivières Madoukou et Mfoa serpentent à travers les arrondissements 3 (Poto-Poto), 4 (Moungali) et 5 (Ouenzé). Elles s'étendent chacune sur une dizaine de kilomètres et recueillent une grande partie des eaux pluviales.


«Le curage de Madoukou nous a été profitable, car nous ne sommes plus à côté d'immondices, ni exposés à l'insalubrité. Le terrassement des abords a facilité la fluidité de la circulation. On peut partir de Moukondo à Poto-Poto sans passer par les artères principales», a fait savoir Julien Mafouta, habitant de Poto-Poto II.


Les travaux d'aménagement des berges de Madoukou et de Mfoa prévoient l'implantation de la route à partir des bornes existantes, le débroussaillement, le décapage et la préparation de l'assiette, la pose des signalisations verticale et horizontale, la plantation des arbres, l'engazonnement, etc.

L'aménagement des abords de Madoukou et Mfoa attendu par les   populations riveraines
Au total, cinq sociétés ont soumissionné à ces travaux. La S.E AS Sarl (Astaldi) a proposé 22.171.117. 300 francs CFA (19 mois durée des travaux) ; Andrade Gutierrez 35.591.975.903.29 francs CFA pour 22 mois ; SGE-C Congo 22.826.183.035 francs CFA pour 18 mois.

L'assistant du délégué général des grands travaux, le Pr. Placide Moudoudou a indiqué à l'ouverture des offres que cette action permettre aux populations d'avoir un cadre de vie propre et de préserver la qualité de l'environnement. «L'absence de systèmes viables d'assainissement entraîne une multitude de dangers sanitaires, ainsi qu'un paysage visuel morne et dégradé», a-t-il dit.

Vendredi 12 Juin 2010 - 13:50
Sylver Ikama





12/06/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi