RENAISSANCE DU CONGO

RENAISSANCE DU CONGO

POUR UNE IMMIGATION RESPONSABLE ET SOUCIEUSE DE PRESERVER SON HISTOIRE ET LES ACQUIS

 Publié le 16.1.2012

 

 

 

LA POLITIQUE D IMMIGRATION LAXISTE DU CONGO BRAZZAVILLE ET SON IMPACTE ECONOMICO-POLITIQUE et RELIGIEUX Au Détriment des Autochtones

 

PARTIE I : IMPACT DEMOGRAPHIQUE ET RELIGIEUX DES PRATIQUES MUSULMANNES SUR LA CONSTITUTION CONGOLAISE.

 

 

 

Congolais - Congolaises

 

 

 

 

Mes chers Compatriotes JE DEPLORE QUE PERSONNE NE S INQUIETE DE CE QUE LA COMMUNAUTÉ MUSULMANNE EST ENTRAINT DE DANGEREUSEMENT ETOUFFER LE TAUX DE NATALITÉ ENTRE CONGOLAIS DE S ACCAPPARER UNE BONNE PARTIE DES ACTIVITES DU SECTEUR TERTIAIRE ECONOMIQUE CONGOLAIS ET QUI PETIT A PETIT SE CONSTRUIT SA PASSERELLE POUR PLACER SES COMPATRIOTES DESORMAIS CONGOLAIS PUISQUE NATURALISES AUX PLUS HAUTES FONCTIONS DE L ETAT. 

 

En Afrique Centrale, se trouve quasiment la plus grande communauté Judéo-chrétienne d'Afrique. Au sein de ces pays, la religion dominante se trouve être le catholicisme et la chrétienté; la communauté Musulmane au plan comptable n'y est que mineure. 

 

L'histoire serait évidement belle si elle s'arrêtait la; mais hélas il faut compter avec une constante inquiétante tapis dans l'ombre qui tel un serpent, progresse en s'avançant toujours plus prêt de sa proie, pour la surprendre et en faire un festin.

 

Petite question avant de poursuivre : Combien de Congolais pensez vous qu'il ya dans ces pays musulmans et qui a fortiori occupent ou plutôt dominent une partie des activités du secteur tertiaire.

LA REPONSE VOUS LA CONNAISSEZ.

 

De quelle constante inquiétante s’agit-il :

 

Notre Etat le Congo-Brazzaville est un petit pays ce qui en soit constitue une grande faiblesse, mais plus important est le facteur; démographique. Selon toute vraisemblance le taux de natalité du Congo Brazzaville est l'un des plus faibles d'Afrique-Centrale, puisqu'en un peu plus de 60ans nous n'en somme qu’à environs 4millions d'habitants. Sur 9 pays nous sommes 6ieme avec 4.125.920 habitant  la Républiques Centrafricaine 5ieme au classement étant a 4.844.930 milles habitants.

 

Parallèlement nous détenons des taux immigration importants du a l'arrivée sur prêt de 40ans des Béninois - burkinabais - des Togolais et plus singulièrement des Mauritaniens - Maliens et Sénégalais.

 

Ces immigrés ayant trouvé leur coin de paradis chez nous, se sont depuis tant et si bien installés que nombres d'entre eux ont été naturalisés eux, leurs enfants et petits enfants ; a cause de la politique d'immigration Laxiste du pouvoir de Brazzaville. La corruption outrageante sur près de 40ans, des services d'immigrations, des services préfectoraux, des préfets et autres directeurs des services d'immigrations, directeurs et autres responsables des services aux frontières ; tous se sont illicitement enrichis; profitant de la misère de ces pays d'Afrique de l'Ouest venu voir au Congo si l'herbe était plus verte.  

 

Les conséquences directes  de cette course au profit encouragées par les différents gouvernements ère LISSOUBA et SASSOU ont conduit Notre Congo dans un chemin Demographico-Religieux  désastreux.

 

Il n'est pas ici question de fustiger tous les immigrés, et vous comprendrez les raisons pour lesquelles un accent particulier doit être mis sur ces immigrés musulmans.

 

Tout à fait remarquablement, cette classe d'immigrés est comptable du taux démographique croissant de notre population.  Le calcul chers auditeurs est simple, et a ce stade on voit déjà sans aucun mal  l'influence l'impacte d'un des principes sacrés du Coran, puisque ne l'oublions pas les pays musulmans sont restés a l'âge de l'ancien testament ou bien évidemment les hommes avaient coutume d'enfanter des équipes toutes entières de rugby car la polygamie une liberté inaliénable.

 

Regardez:

 

Benin: 9.056.010 HABITANTS

BURKINA: 16.241.810 HABITANTS

MALI: 13.796.350 HABITANTS

SENEGAL: 12.323.250 HABITANTS

TOGO: 6.587.240 HABITANTS

 

Ceci mes chers compatriotes vous donne une idée du nombre d'enfant qu'il peut y avoir par foyer soit en moyenne 7 à 14 enfants. Chez les musulmans, avoir autant d'enfant est une preuve de richesse de force, certaines femmes ont à elle seul l’effectif d’une équipe de basket soit 10 enfants.

 

Encore que d'agir ainsi dans leur pays est tout à fait normal, ce qui ne l'est pas du tout en revanche c'est de le faire dans d'autres pays au mépris des lois et règlements. Prenons le cas de la France pour illustrer le je-m’en-foutisme olympien des musulmans.

 

- La loi française proscrit purement et simplement la polygamie, la loi Congolaise donne à la première épouse la possibilité d'accepter ou de refuser ce régime. Ceci par contre n'empêchera pas son mari musulman naturalisé de faire autant d'enfants qu'il le souhaite avec une compatriote dotée dont il aura au passage pris soins de garder pour lui l'information. (Ceci fera l'objet d'un prochain article).

 

Il y'a une interdiction flagrante de la loi Congolaise concernant le régime polygamique fondée sur la religion, étant donnée que notre constitution arrime le Congo au rang des pays Laïcs. Il est hélas encore extrêmement, courant a Brazzaville comme a Pointe-Noire notamment au sein de la zone du grand marché de voir s'entasser dans de toutes petites habitations le chef de famille vivant avec ses nombreuses épouses  chacune accompagnée de sa tribut; ceci en vertu des ordonnancements coraniques.

 

La plupart de ces enfants étant nées au Congo et issus de parents Ouest-Africains naturalisés sont par conséquent de Nationalité Congolaise, puisque notre pays autorise la Double-Nationalité. La conséquence directe c'est que d'une part : les parents musulmans profitent des failles du système pour avoir la double nationalité et les avantages afférents et d'autres part foulent au pied le principe constitutionnel de Laïcité étant observé que la plus part du temps, Les parents inculquent (au nom des principes coraniques) les valeurs de polygamies aux hommes, et de soumission aux femmes ; ceci afin de perpétuer au mépris du pays d'accueil ces pratiques sordides PIRE car souvent incestueuses; la cerise sur le gâteau étant le retrait barbare et imposé aux femmes de leur hymen pour les priver de plaisir comme si elles n'étaient au fonds que  de simples objets de désirs. Les musulmans pratiquent sur notre sol, l’inceste pour des raisons coraniques et pécuniaires attenantes à la pauvreté de l’une ou de l’autre famille, au mépris des lois du pays prohibant évidemment cette pratique.

 

 

Par ailleurs, rarement on comptera dans les familles Congolaises une fraterie de plus de set enfants avec des écarts d'âges de 1 à 2ans seulement, coroborant qu'une fois de plus, la femme ouest-africaine a un statut de pendeuse devouée et soumise. Si la génétique l'avait permi elles seraient aux yeux des hommes musulmans de parfaits substituts aux poules pendeuses.

 

  

En clairs ils prennent ce qui conforte ou améliore leur quotidien car avoir la double nationalité cela peut être utile en temps de conflits armées, et se moquent du reste car au fonds pensent ils; il n'est de meilleurs religions que la leur.

 

Imaginer seulement un seul instant qu'une étrangère dans un pays islamique se balade avec une jupe ultra courte. Elle pourrait assez facilement se retrouver devant un tribunal et sévèrement être condamnée pour exhibitionnisme et attentat à la pudeur voir atteinte aux textes sacrés de la sharia. Notre jeune étrangère pourrait même être condamnée à de la lapidation.

 

Démographiquement la preuve est ici faite, que les pratiques musulmanes (incestes – mariages forcés – enfants adultérins par dizaine) qui ne cessent de violer tous les jours notre Constitution, ont atteint un seuil critique MES AMIS qui doit résolument interpeler les autorités ;  pour que soit prises les mesures urgentes suivantes face a ces violations conscientes et pérennes, si nous voulons que le Congo demeure la terre des congolais de souche, de père et de mère congolaise.

 

- Faire voter une loi d'application immédiate retirant et interdisant  purement et simplement LE DROIT DU SOL aux musulmans (privilégiant les principes de la sharia et du coran au détriment des seuls principes qui vaillent : à savoir la constitution Congolais ainsi que ses lois et règlements ; ceci au regard des attitudes méprisantes de cette catégorie d’immigrés.

 

Les chefs d'états des pays concernés qui luttent contre ces pratiques doivent etre des partenaires privilégiés. Il faut mettre en place une convention internationale ; le cas échéant sous réserve de réciprocité pour qu’il soit mis un terme a ces pratiques. POUR SE FAIRE

 

 

- Créer LE COMITE NATIONAL DE SURVEILLANCE ET D’ETHIQUE DES PRECPTES LAIC, qui sera doté de la personnalité morale, et d'un budget de fonctionnement autonome, avec d'importantes prérogatives comme de déférer les contrevenants auprès des juridictions administratives qui prononceront l'expulsion vers le pays d'origine.

 

- Tout projet d'union par la coutume  entre musulmans et non musulmans devra faire l'objet d'une déclaration et d'une demande d'autorisation expresse régulièrement faite auprès du comité national de surveillance et d'éthique des préceptes LAICS.

 

- Mettre en place un numéro vert gratuit permettant a tout justiciable et ou aux victimes de dénoncer ces violations avérées - conscientes et actées.

 

-Créer un programme spécifique avec effet et transferts financiers des pays concernés permettant de  protéger provisoirement le temps de leur guérisons physiques les femmes et filles musulmanes, mariées sous la contrainte physique ou morale, de femmes violées par leur mari et ou dont l'hymen à été rompu par un acte chirurgical inapproprié, avant le reconduite dans leur pays d'origine si elle ne dispose pas de la double nationalité.

 

- Limiter a 4 à compter de l'entrée en vigueur d'une loi Rapide, le nombre d'enfant entre musulmans et ou non musulmans légalement mariés sous le régime de la monogamie ou vivant en concubinage. Tout mariage entre musulmans  devra être préalablement déclaré en mairie, dont copie des actes devra être donné au comite national de surveillance et d'éthique des préceptes LAICS.

 

- les concubins et les mariés ayant plus de 4 enfants devront faire enregistrer tout leurs enfants auprès des services préfectoraux ; de leur lieu de résidences. Il sera joint une interdiction formelle de conception future sur le territoire Congolais.

 

En cas de non respect et si un doute raisonnable subsiste, au regard de la paternité; les intéressés seront soumis a leur frais a des tests ADN nécessaires a la manifestation de la vérité et au besoin avec le concours financier de leur ambassades respectives. En cas de paternité dissimulée ou de paternité avérée, sur décision administrative la police aux frontières reconduira vers leurs pays d'origine les ressortissants.

 

- Toute fois les mesures de reconduite a la frontière ne pourraient concerner, les ressortissants musulmans vivant régulièrement au Congo disposant d'une carte de résident ou naturalisés.

L'Etat Congolais se déclare apte à les juger conformément a la loi pénale Congolaise.

 

- Seront concernés par les mesures de reconduites, aux frontières les contrevenants disposant de carte de 1an ou moins, après avoir purgé conformément aux lois congolaises  les peines ne pouvant excéder 2ans de prison fermes.

 

Mes chers compatriotes; préserver le peuple congolais c'est lutter contre les ressortissants irrespectueux des valeurs et des acquis des lois de la République.

 

Le gouvernement a tout intérêt à prendre d'importantes décisions et autres mesures si nous voulons garder et préserver nos valeurs - nos mœurs - nos traditions et Notre Constitution.

 

LE CONGO EST UN ETAT LAIC ET TOUTES RELIGIONS REFUSANT DE SY SOUMETTRE N'Y A PAS PLACE.

 

LES MUSULMANS EXIGENT LE RESPECT DE LEUR VALEUR. FESONS DE MEME CHEZ NOUS.

 

 

LE CONGO D ABORD ET LE RESTE DES MUSULMANS APRES

 

PAR RARFAIT BOND

Juriste d’Affaire et concepteur de ce site.



17/01/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi