RENAISSANCE DU CONGO

RENAISSANCE DU CONGO

LA CONSTITUTION DE du 15.03.1992 appartient au Passé.

PUBLIE LE 09.08.2012

Ecrit par Parfait BOND

Juriste en Droit des Affaires et Fiscalité

Concepteur de ce blog.

 

AU SUJET DE LA CONSTITUTION DU 15.03.1992

 

 

 

 

 

Mes cher(e)s Compatriotes

 

Je voudrais en ma qualité de Juriste et de constitutionaliste, étant donné que ce sont les bases qu’on apprend en 1ière et 2nde année de faculté de DROIT, expliquez aux uns comme aux autres le risque sismique  que constituerait un retour à la constitution de 1992.


La gravure de l’histoire est encore fraîche dans nos mémoires, elle est tant et si bien présente que tout le monde rêve du comeback de cette constitution, sans chercher à comprendre les raisons de son avènement à cette époque.


Mes cher(e)s compatriotes, je comprends votre attachement à cette constitution, et pour la raison simple, qu’elle est de toute l’histoire du Congo celle qui a fait naître le Multipartisme – les libertés et droits fondamentaux (qui ne l’ont été que de nom par ailleurs, car bien des libertés ont été bafoués sous le régime Lissouba), ainsi que la démocratie.


Cette constitution s’est vue naître, à cause non pas d’un regain de volonté d’en découdre avec sassou, mais elle est née à la faveur d’un plaidoyer pour la démocratie généralisé en Afrique. Souvenez que le Congo n’a pas été le 1ier pays à organiser sa conférence, bien d’autre avant lui l’avait amorcé

-          Benin : 19 – 28   Février 1990

-          Gabon : 27Mars – 19Avril 1990

-          Congo : 25 Février – 10 Juin 1991

-          Niger : 29 Juill – 03 Nov 1991

-          Mali : 29 Juill – 12 Aout 1991 Pour ne citer que ceux-là.


Les conférences Nationales souveraines, sont toutes nées d’un Ral-Bol des PEUPLES avec pour revendication 1ière l’installation des DEMOCRATIES. 


Sauf que Installer un régime démocratique exigeait d'installer préalablement ou d’institutionnaliser des constitutions qui le permettaient.


Pour des populations entières, qui n’avaient connu jusqu'ici que le MONOPARTISME et la DICTATURE, et qui par ailleurs n’étaient pour la Majorité Jamais allés en EUROPE, comment auraient elles pu mettre en place en quelques mois des constitutions ingénieuses étreintes de DEMOCRATIE ?????


Vous commencez à Entrevoir la VERITE !!!!!!


L’Occident a été surpris par le flot de revendications des peuples Africains, la surprise a d’autant eu valeur de GIFFLE, que curieusement tous les peuples, comme s’ils s’étaient préparé à la plus grande parade du siècle se levaient les uns après les autres pour DIRE NON aux Dictatures installés par DE GAULL et FOCCART. Comme un seul homme ces peuples se sont dressés face l’oppression et l’envahisseur.


A VOTRE AVIS, quel a été la Stratégie de DE MITTERAND et de la CELLULE France AFRIQUE de l’Elysée à ce moment. Comment se disaient ils allons nous donnés satisfaction à ces peuples Entiers tout en préservant nos monopoles Economiques : PETROLE (ELF) – URANIUM – CHARBON – GAZ ??? Comment le faire.


LA REPONSE EST VENUE DU DISCOURS DE LA BAULE. Vous vous en souvenez !!!!!!!!


La stratégie en coulisse pour s’assurer le maintien, le contrôle des anciennes colonies et éviter qu’un autre colon ne prenne ces marques sur cette partie de l’Afrique Francophone, en proposant à ces pays assoiffés de DEMOCRATIE, son modèle de constitution, a été pour la France, comme en période de solde pour calmer les tensions de distribuer son modèle de constitution à ces comptoirs coloniaux pour préserver son pré-carré.


Si vous en doutez REGARDEZ LES CONSTITUTIONS issues des conférences nationales de ces pays, faites en un parallèle avec la constitution Française dans sa forme à la même Epoque, vous découvrirez alors l’impensable !!!! OU Plutôt la VERITE, celle selon laquelle On a dissimulé aux populations Africaines et donc aux populations CONGOLAISES le fait Avéré que se sont pas les CONFERENCES NATIONALES qui ont de par leur seuls travaux accouchés des constitutions consacrant la DEMOCRATIE.

 


La vérité est AILLEURS, et elle fait mal, la VERITE raisonne tel un aveu qui vous dit vous avez été adopté et n’êtes certainement pas le fils biologique, et qu’on a du vous le cacher pour votre bien.


Mes cher(e)s compatriotes le Discours de la BAULE, prononcé par le président de la République Française François MITTERAND le 20.06.1990 DANS le cadre de la 16ième Conférence des Chefs d’Etat d’Afrique consistait à reconnaitre aux peuples concernés le droit à la Démocratie sous réserve que les Futures Constitutions soient calqués sous le Modèle de la Constitution Française de 58.


Ne pas l’avoir exigé, ca aurait correspondu à laisser, son pré-carré colonial lui glisser entre les mains, puisque les futures constitutions auraient été calqué sous le modèle d’une autre puissance Occidental, le risque mes cher(e)s amis étaient donc trop grand pour que la France cour un tel risque.


Avoir imposé à quelques différence prêt mais négligeable, la constitution française permettaient à la France de maitriser le fonctionnement de ces nouvelles constitutions, puisqu’elle appliquait exactement la même chez elle. SIMPLE QUESTION DE COHERENCE !!!!!!!!!


A supposé, que MITTERAND et ces conseillers de la cellule France-Afrique, aient naïvement concédé sans contre parti LA DEMOCRATIE à ces pays, Ceux-ci  dans leurs soifs de liberté et de DEMOCRATIE se seraient sans douter tourner vers d’autres puissances, en vue d’obtenir un modèle de Constitution adaptable ; mais vous pensez bien que l’opportunité de mettre la main sur le Pré-carré France-Africain aurait été trop forte pour ne pas exiger  des contres-partis à ces pays en demande.

 

EX : On vous donne notre Modèle en contre partie = Vous faites de nous vos partenaires financiers économiques privilégiés par rapports à vos ressources.

 


MITTERAND aurait-il pu courir ce grand RISQUE ? Non évidemment que non !!!!


La finesse de MITTERAND a été d’une TRES GRANDE ingéniosité, car grâce à elle, non seulement le CONGO et les autres Comptoirs Français ont aveuglement sans tenir compte de leur propres Histoire adopté et adapté très légèrement la constitution française, pour en faire la leur ; mais en plus cette stratégie savamment pensée de MITTERAND a du coup permis à la France de conserver sa Main mise sur la richesse de ces pays, en tenant ses concurrents (les autres puissances occidentales) à l’écart.


LE DRAME DE L HISTOIRE pour ceux qui ne l’ont jusqu’ici pas compris c’est que :

Les conférences Nationales de ces pays qui étaient supposés fabriquer des constitutions en pleine avec adéquation avec leurs mœurs et leurs cultures ont fait le travaille à moitié ou plutôt se sont laissé enfariné par le discours bienveillant et paternaliste de la France (prenez la notre, notre histoire commune passé et à venir le suggère fortement, nous vous aiderons à la mettre en œuvre); arguaient ils.


On ne peut pas dire, qu’ils aient manqué à leur paroles, Ils savaient pertinemment que ces nouvelles constitutions toutes issues de celle de 58, étaient de portée trop général, et que lorsqu’on donne un texte abstrait à une personne qui a besoin de solutionner un problème compliqué et complexe : on ne peut pas souhaité de lui qu’il réussisse, mais bien qu’il échoue.


La France de cette époque savait ce schémas automatique, elle n’ignorait pas que ces constitutions étaient des bombes à retardement ; mais elle a bon cœur (ironie) accordé la DEMOCRATIE à ces peuples.


Au Congo, la constitution du 15.03.1992, est bien née de la volonté des Congolais à l’appliquer, cependant cette conférence n’a pas œuvrer pleinement, à partir de nos  mœurs; de nos différents; de notre culture à se confectionner sa propre constitution. Si elle l’avait fait, il n’y aurait pas eu de Guerre de 1997 et Sassou ne serait pas revenu aux affaires par la force.


En réalité le peuple congolais s’était à cette époque empressé d’expérimenter le Multipartisme au point qu’elle en avait oublié  l’essentiel à savoir son stade Evolutif. OU veux- je en venir.


Si la constitution de 92 avait dit


-  Parité des ethnies dans tous les postes de la société civile et dans l’armée : il n’y aurait eu de Milices


- Tout tentative de Déstabilisation du président élu, équivaudrait à déstabiliser tout le peuple : la guerre de 97 n’aurait pas eu lieu, parce toute la population quelqu’en soit les raisons officielles ou officieuse aurait fait bloc derrière le président Lissouba. Ca aurait tassé les tensions, et les belligérants sur de vraies bases démocratiques auraient discuté pour l’intérêt du peuple.


Des exemples sont légions, on pourrait les multiplier à l’infini pour comprendre que les conférences nationales issues du discours de la BAULE étaient truffés dynamites, nos dirigeants opposans arasés par les dictatures  se sont empressé d’en découdre, sans arrêter et tenir compte du stade évolutif des peuples.


Mon cher (e)s compatriote revenir à la constitution de 92, c’est prendre le DC 10 d’U.T.A pour se cracher une nouvelle fois.


En ce qui me concerne, et avec d’autres nous ne prendrons pas ce risque car nous avons appris de nos erreurs. Notre vision est tournée vers l’avenir et la constitution que beaucoup cherche aveuglement sans connaitre son essence appartient au passé.


Par conséquent, je sais que ceux qui sont curieux et intelligents savent à présent ce qu’il en est de cette constitution, à ceux-là; militants et citoyen rêvant d’un CONGO taillé sur mesure pour eux et leurs enfants, je dis REJOIGNEZ MOI, - REJOINGNEZ NOUS, car ensemble NOUS DEPLACERONS DES MONTAGNES et BATTIRONS UN CONGO AMBITIEUX assis SUR DE NOUVEAUX ACQUIS de STABILITE – de PROSPERITE – et de MODELE que les autres Etats d’Afrique et d’Ailleurs envieront. 


A ceux pour qui, il faut encore que de milliers de vies soient sacrifiées pour enfin entendre raison (sortez de votre zone de confort et œuvrer au renouveau de votre pays), RESSAISISSEZ VOUS !!!! NE VOUS TENEZ PAS A L ECART DU CHANGEMENT QUI ARRIVE


 

LE CONGO D ABORD ET LE RESTE DU MONDE APRES


 

 

 

 




09/08/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi